Antoinette Fouque, la mort d'une pionnière de l'émancipation féminine - Idées - Télérama.fr

Antoinette Fouque, la mort d'une pionnière de l'émancipation féminine - Idées - Télérama.fr

Antoinette Fouque (http://www.telerama.fr/idees/antoinette-fouque-la-mort-d-une-pionniere-de-l-emancipation-feminine,109016.php) s’est battue toute sa vie pour que le droit des femmes progresse. Au début de la décennie 80, la grande militante s'éloigne du MLF quand elle part aux USA. Le mouvement est à ce moment en proie à des luttes internes et a de moins en moins de militantes. Elle fonde le MLF avec le soutien d'autres militantes. L’Alliance des femmes pour la démocratie voit le jour sous la houlette d’Antoinette Fouque à son retour d'Amérique en 1989.

Antoinette Fouque a travaillé dans l'enseignement après des études supérieures en Lettres. Vous ne le saviez sûrement pas, mais c’est elle qui a créé le cercle appelé Psychanalyse et Politique, à l’origine du Mouvement de libération des femmes, le MLF. C’est au début de la décennie 70 à l’université de Vincennes qu’Antoinette Fouque mène des débats au sujet de la sexualité féminine avec la psychanalyste féministe Luce Irigaray.

Antoinette Fouque s'engage pour les femmes en luttes partout dans le monde

Antoinette Fouque intervient à l'ONU comme sur toute la planète pour prendre la défense de la cause des femmes. l’Observatoire de la Misogynie et Le Collège de Féminologie ont été créés par cette militante. Avec le MLF lors d’une manifestation parisienne, Antoinette Fouque brandit la bannière : « Il y a plus inconnu que le soldat inconnu : sa femme ! ».

En 1964, Antoinette Fouque donne naissance à sa fille, elle est à ce moment confrontée aux difficultés que rencontre une femme quand elle doit assumer ses mission de maman et d’épouse tout en ayant une profession. Elle passe une enfance paisible dans la cité phocéenne. Antoinette Fouque conservera toute son existence un ancrage politique marqué à gauche de sa jeunesse passée dans un milieu ouvrier.

La notion d'égalité est un thème central du mouvement. La vice-présidence de la commission des droits de la femme revient à Antoinette Fouque au parlement européen. Actuellement, les droits des femmes sont toujours menacés et l’Alliance des Femmes pour la Démocratie combat pour endiguer la montée de tous les extrémismes. Antoinette Fouque siège au parlement européen de 1994 à 1999, elle s'était présentée sur la liste des Radicaux de gauche.

Antoinette Fouque et Les Editions des femmes

Elle crée sa maison d'édition, Les Editions des femmes au début de la décennie 70. Les Librairies des femmes voient le jour dans la foulée. A force de fréquenter les milieux littéraires,, Antoinette Fouque a constaté à quel point les femmes n'occupent que peu de place dans le milieu de l’édition. Grâce aux Editions des femmes, Antoinette Fouque met en avant la création féminine.